vignette_bio Après une enfance et une adolescence iodées à Saint-Malo, Thierry décide de "monter" à Paris, officiellement pour suivre des études de cinéma à La Sorbonne Nouvelle, officieusement pour suivre des cours de théâtre.

C'est en pratiquant le grand écart des méthodes qu'il se forme dans les années 80 auprès du très classique Jean-Laurent Cochet et de la beaucoup plus tumultueuse Cathleen Leslie, issue du légendaire Actors' Studio. Après avoir beaucoup rempli son cerveau dans les 20 premières années de son existence, l'approche émotionnelle et sensitive qu'il trouve auprès de "La Méthode" lui apporte un oxygène extrêmement salvateur. Approche qu' il ne cesse depuis d'explorer.


Jean-Pierre Dougnac, Jack Garfein, Andreas Voutsinas, Philippe Lanton, Pascal Luneau, Scott Williams ("Technique Meisner") et Nicky Flacks font partie des rencontres importantes de son parcours de formation. Côté danse, c'est auprès de Dominique Hervieu, Wim Vandeykebus ou encore Hervé Diasnas qu'il travaille le mouvement. La voix n'est pas en reste puisque c'est avec le Roy Hart Theatre, Oscar Sisto, Juan Ramos et actuellement Martine Viard qu'il explore son instrument.

C'est en 1987 qu'il fait ses premiers pas "officiels" sur les planches, dans "Erzsebet Bathory" de Serge Adam sous la direction de Danièle Fouache. Il a depuis joué dans une trentaine de spectacles, en France et à l'étranger, aussi bien les auteurs classiques (Molière, Shakespeare, Tchekhov...) que contemporains (Philippe Dorin, Yves Nilly, Jean-Gabriel Nordmann, Léa Fazer, Elsa Solal, Carole Thibaut…) en collaborant avec les metteurs en scène Agnès Desfosses, Laurent Pelly, François Ha Van, Gabor Tompa, Céline Brunelle… qui ont tous pour spécificité de ne pas être "classiques" dans leur démarche, un "détail" très important dans les choix de collaboration de Thierry…

Il obtient ses premiers rôles au cinéma ou la télévision au milieu des années 90 sous la houlette de Claude Lelouch ("Homme femme : mode d'emploi"), Mario Azzopardi (dans la série "Highlander"), Marc Angelo ("Quai N°1") Frédéric Forestier ("Le boulet "), Doug Liman ("The Bourne Identity"), et plus récemment Jean-Marc Brondolo ("Engrenages"), Thierry Binisti ("Assassinée"), Julien Despaux ("Profilage"), Alain Guesnier ("Souvenirs d'un vieil enfant - La rafle du vel d'hiv'"), Frédéric Beigbeder ("L'amour dure trois ans"),  Jérôme Navarro  ("Fais pas ci, fais pas ça"), Thomas Lilti ("Hippocrate")… La très grande précision et l'art de la suggestion que requiert la caméra correspondent bien à son autre moitié, plus introvertie et intériorisée que celle, plus expansive, qu'il peut parfois développer au théâtre.

Durant ces dix dernières années, désireux d'enrichir son horizon, il se confronte également à la réalisation de courts-métrages qu'il écrit ("Pour ton bien", "L'affranchie"), de clips (pour les groupes "Kamas et les Corbeaux", "Slow"…), de docu-fictions (pour la région Picardie) et à la mise en scène d'auteurs contemporains qu'il affectionne particulièrement pour la liberté qu'ils offrent (Noëlle Renaude, Hubert Colas, Jean-Luc Lagarce…). Il vient d'achever l'écriture de son premier long métrage.

Pluri-disciplinarité, curiosité et défi sont les maîtres-mots du parcours de Thierry. Etre là où on ne l'attend pas est aussi un facteur décisif des pages qu'il va continuer à écrire avec l'enthousiasme qui le caractérise.

>Télécharger le CV complet



> Accueil > Télécharger le CV © Site designed by ko | Tous droits réservés - www.thierrygary.com | © Photo : Sarah Robine